Cycle du sommeil : le connaître pour mieux dormir

Dans l’esprit général, le sommeil se résume à se coucher le soir et à fermer les yeux jusqu’au lendemain matin. Mais en réalité, ce n’est pas si simple. Notre sommeil est basé sur un processus fondamental appelé le rythme circadien. Dans cet article, nous allons tout vous expliquer sur le cycle du sommeil. Et vous verrez qu’en apprenant à le connaître, en plus de faire la lumière sur un processus qui occupe un tiers de notre vie, vous pourrez aussi mieux dormir !

Qu’est-ce que le rythme circadien et quelles sont ses phases ?

Comme nous l’avons mentionné, le rythme circadien est fondamental pour notre vie, car il organise, établit et divise nos journées en deux phases que nous connaissons tous : la phase active, pendant la journée, au cours de laquelle nous réalisons nos activités quotidiennes, et la phase de sommeil, la nuit, au cours de laquelle nous nous reposons en prévision du jour suivant.

Cependant, le monde d’aujourd’hui est complexe ; il ne s’arrête jamais. Il est toujours en mouvement tout au long de la période de 25 heures. Cela implique nécessairement la présence de personnes qui travaillent également la nuit, qui ont un rythme circadien inversé, dans lequel leur phase active se déroule pendant la nuit et leur phase de repos pendant le jour.

D’autres personnes ont ce que les experts appellent un sommeil polyphasique, c’est-à-dire qu’elles divisent le temps total consacré au sommeil en de multiples portions, faisant ainsi plusieurs micro-sommeils. La plupart des gens, en revanche, ont un sommeil monophasique, qui se caractérise par une seule portion de temps sans réveil. Notez que le sommeil polyphasique peut être à la fois un choix et une conséquence de certains problèmes de sommeil.

Nous savons aujourd’hui que, quel que soit le type de sommeil que nous avons (monophasique ou polyphasique), le cycle de sommeil est divisé en deux phases distinctes : la phase NREM et la phase REM. Voyons en détail comment ils fonctionnent.

  • La phase NREM – dans cette phase qui dure plus d’une heure, le corps se repose de la fatigue accumulée pendant la journée et le mouvement des yeux devient plus lent. La phase NREM commence généralement lorsque vous vous sentez vous endormir et que vos paupières sont lourdes et se termine par un sommeil profond. Il est répété plusieurs fois dans une nuit.
  • La phase REM – ce n’est que dans cette phase de sommeil profond où il est difficile de réveiller la personne que se produit une relaxation musculaire complète. Cette phase est capitale pour nous, les humains, car c’est ici que les informations importantes que nous avons apprises pendant la journée sont classées et stockées et que les informations qui ne nous sont pas utiles sont écartées. Plus une personne est jeune, plus la phase REM est importante dans le fonctionnement du cerveau et la construction de la personnalité.
  • La phase d’éveil – La phase d’éveil ou de latence est le moment où les gens commencent à émerger et à être conscients. C’est une phase qui se termine de deux façons : le réveil final ou le début d’une nouvelle phase NREM.

Problèmes de rythme du sommeil

L’ère moderne a marqué un profond changement dans nos habitudes de vie, de consommation et donc de travail, entraînant, comme mentionné précédemment, un changement même des horaires de sommeil, parfois radical. Malheureusement, ce phénomène, lié à la société actuelle, a un impact négatif sur les habitudes de sommeil des gens et, par conséquent, sur leur santé.

Mais les problèmes de sommeil peuvent également toucher les personnes qui ont un rythme circadien classique avec un sommeil monophasique. Les raisons peuvent être différentes, par exemple :

Appareils électroniques

L’utilisation d’un ordinateur, d’un téléphone portable ou d’une tablette le soir avant de dormir fait désormais partie des habitudes de nombreuses personnes. Ils sont utilisés pour regarder un film, parler à des amis ou jouer à des jeux vidéo. Cependant, ces appareils ont un impact important sur la qualité de notre sommeil car leurs écrans émettent une lumière bleue semblable à celle qui précède le lever du soleil, ce qui a tendance à nous réveiller. C’est pourquoi il est préférable de les éviter juste avant de se coucher.

Un matelas ancien ou inconfortable

Dormir sur un vieux matelas ou un matelas inconfortable peut nous amener à mal dormir et à nous réveiller plusieurs fois pendant la nuit. C’est pourquoi nous devons prendre le plus grand soin de choisir un bon matelas qui correspond à nos besoins.

Le catalogue du fabricant français Hypnia comprend des matelas de haute qualité en mousse à mémoire de forme, à ressorts ensachés ou mixtes (mousse à mémoire de forme et ressorts ensachés) à un prix très compétitif. Elle offre également jusqu’à 120 nuits d’essai avec retour gratuit en cas d’insatisfaction, ainsi qu’une garantie de 15 ans sur tous les modèles. Un bon matelas peut vous faire oublier les douleurs musculaires et le manque de confort qui vous empêchent de dormir.

Stress

Il s’agit du facteur le plus fréquent à l’origine d’un trouble du sommeil. Un stress passager peut nous priver d’une ou plusieurs nuits de sommeil, mais lorsque cela devient chronique, cela peut même conduire à un problème d’insomnie. Agir sur les causes de l’insomnie est essentiel pour protéger votre santé.

Comprendre le fonctionnement du cycle du sommeil vous aidera certainement à mieux dormir. Mais si vous continuez à souffrir de troubles du sommeil sur une période prolongée, nous vous recommandons de contacter votre médecin pour un diagnostic plus approfondi.

Laisser un commentaire